Sujet de 5AP

0 appréciations
Hors-ligne
Encore une déception cette année .SVP réponez qui a fait la lettre pendant l'année colaire 2009/2010
foufou

1 appréciations
Hors-ligne
:pointex: :pointex: :pointex: c'est dans le programme des 1eère AM.

[/b]TÉLÉCHARGER LE SUJET[b]
:flech: [lien]

Dernière modification le 02-06-2010 à 12:55:38


0 appréciations
Hors-ligne
bonsoir chers collegues la lettre n'est pas dans le programme ce n'est pas sérieux quelle deception

si on attend d'un élève algérien de 5ème(3 ans d'apprentissage seulement) d'écrire correctement une lettre (en français)
qu'attendrons-nous de lui quand il sera en classe terminale ?
---------------

0 appréciations
Hors-ligne
Merci de confirmer parce que dés que j'ai vu le sujet j'ai eu peur d'avoir "trahi" aux fameuses répartitions du ministère qu'on nous a sommés de suivre à la lettre.
Mais qui a fait le sujet? Sur quelle planète est il? ET la commission de suivi es programmes à laquelle ,les directeurs devaient déclarer mensuellement que le programme est respecté, que va-t-elle faire de ces fiches de suivi.SVP arrêtez de vous amuser avec le sort de ces petits malheureux pour qui :3 années de français seulement est une abérration, le programme est une montagne et le sujet un tremblement de terre
foufou

Bah !
On commence à s'y habituer. Rien ne surprend dans ce bled. Il ne faut pas se sentir coupable, on a fait de notre mieux et la vie continue.


Moi ce que je propose c'est de ne plus enseigner le français au primaire et de le remplacer carrément par l'anglais. Le recteur d'une université d'Indonésie qui a reçu des étudiants algériens, étonné de leur niveau si bas, s'est posé la question, pourquoi autant de moyens dépensés en Algérie au profit d'une langue que les algériens ne retrouvent pas dans les plus grandes universités du monde entier ?
Et oui , c'est le moment d'y penser vraiment sans se soucier de ce butin de guerre qui ne servait à rien à part vider nos caises . Ce n'est pas de chauvinisme, mais il faut avoir une vision pragmatique.
Après presque une décennie d'une politique qui va à l'encontre des attentes des algériens, voilà qu'on se rend compte qu'on s'est trompé du chemin et qu'il fallait au lieu de se tourner vers le québec, la belgique , on n'aurrait dû aumoins se contenter de ce qui se passait non loin de nos frontières,la tunisie et le maroc, il parait que les expériences des deux pays respectives ont apporté leurs fruits.

un bon merd pour ce qui a fait ce sujet!!!!!!!


Bonjour.

Est-ce que quelqu'un peut envoyer le sujet parceque je n'ai pas encore vu mes élèves ni vu le sujet.Et d'après vos comentaires je me dis: pauvre de nous et pauvre enfants!où allons nous comme ça? :col: :pointex:


pour ceux qui veulent voir le sujet allez sur "blog Seddouk Bedjaia"

Excusez moi, il y'a une erreur

:flech:[lien]

:col:


A Monsieur ,quDe deux choses l’une. Soit, vous êtes complice, soit vous êtes naïf.
C’est exactement le but recherché par les ennemis de la démocratie.
Ils savent très bien que le français est la seule, qui permet, aujourd’hui aux Algériens de s’informer, de se former, et ce, malgré les innombrables entraves qu’on dresse sur la route du PAUVRE ENSEIGNANT : des aberrations en lieu et place de programmes,un horaire ,qui se réduit ,chaque année comme une peau de chagrin ,et j’en passe.
Alors ,de grâce , laissez-nous oublier.
i voudrait remplacer le français par l'anglais.

Lors d'un débat politique télévisé sur notre chaîne unique à l'époque de l'ouverture médiatique, je me rappelle d'un certain défenseur du communisme qui s'est convertit comme tous les francophyles d'ailleurs et devenu un fervent défenseur de l'économie de marché,les pauvres dépassés par les évènements, ils ne savaient plus sur quel pied se tenir, il traitait dans un français bien soutenu tous les gens qui disaient du mal du socialisme d'antidémocratiques , mais son interlocuteur ne l'a pas épargné, le pauvre, la réponse lui était fatale: on ne tire pas sur les morts.
Et je rappelle à Monsieur qui m'a traité de naïf ou de complice un évènement qui s'est passé juste avant hier,c'est le concours de l'eurovision pour la meilleure chanson, c'est un grand évènement pour les européens que nul dans le monde ne puisse mettre en cause leur attachement à la démocratie, si je me rappelle bien du nombre sur 29 participants, il n'y avait qu'un seul condidat qui a chanté en français, 24 autres condidats ont choisi l'anglais y compris le belge.
La condidate de l'Allemagne , un pays fort avec son économie et son histoire, a choisi l'anglais et c'est elle qui a remporté le prix.

Et c'est pour terminer, on a assez de ceux qui croient que parler français est signe de civilisation.Le complexe que l'on continue à cultiver ches nos enfants dans certaines régions du pays au point de considérer un non francophone d'analphabète. Le français comme langue universelle n'existe plus, alors pour les nostalgiques d'un air disparu, basta! Le monde avance, on ne peut pas reculer.
Je ne suis pas contre le français en tant que langue étrangère, je m'oppose à ceux qui la considère comme seule langue en algérie en mesure de véhiculer le savoir. Alors, au lieu de s'investir dans une langue qui limite ma marge de manoeuvre et hypothèque mon avenir, il vaut mieux voir ailleurs.
Lire une notice d'un médicament ou faire marcher un appareil électro-ménager est devenu un problème pour les algériens parceque le français n'est pas apprécié dans le monde comme en Algérie. C'est à vous d'en tirer les conclusions !
Merci pour les compliments (naïf-complice).

0 appréciations
Hors-ligne
Enfin
Enfin,nous ,les algériens,avons compris que ce diable qui s'appelle la langue française ne peut nous apporter que du mal.Alors, commençons dès maintenant à militer,tous, pour s'en débarrasser.

0 appréciations
Hors-ligne
Deux nouvelles très-comme d'habitude-mauvaises[/i]

1° La prochaine rentrée,-comme d'habitude à l'insu des premiers concernés: les enseignants-,tous les manuels de français seront modifiés pour en faire encore les pires au monde.
2° Il y aura le retour,ALATIIIIIIIF ,de la 6°AP.

[i]Dernière modification le 02-06-2010 à 17:11:34

Vous avez l’air, Monsieur, de savoir de quoi vous parlez… Néanmoins, que vous le vouliez ou non- la réalité historique est là-, le français fait partie de notre histoire, de notre culture et de notre vécu quotidien. C’est, comme l’a affirmé le défunt Kateb, un butin de guerre.
De ce fait, pour moi, et pour une frange non négligeable du ‘’ peuple’’ algérien, le français est loin d’être une langue étrangère, mais plutôt une langue seconde. Ceux, qui comme vous, Monsieur, pensent ou feignent de le faire, que l’accès à l’universalité (et non à la modernité) est possible sans la langue de Molière, ne trompent qu’eux même et ceux qui se complaisent dans le statut- quo actuel sur les plans économique, culturel et social. Vous savez très bien, vous ne me ferez jamais croire le contraire, que l’émancipation de l’Algérien, son entrée de plain pied dans le prochain millénaire soit possible sans cette langue que vous qualifiez de morte.

Regardons les choses en face, pouvons – nous, à l’heure actuelle, exploiter une documentation quelconque en anglais à des fins de recherche scientifique, littéraire ou autre? Il est, en effet, de notoriété publique ,et vous voyez cela tous les jours, que nos étudiants à tous les niveaux, font leurs travaux en français, avant de les traduire dans la langue de Shakespeare.

Quant aux causes réelles de la faiblesse du niveau de nos élèves en français, vous les connaissez très bien, Monsieur, si vous êtes sur le terrain. Que peut –on faire avec un volume horaire, qui se réduit chaque année comme une peau de chagrin, et des programmes, qui feraient ‘’péter’’ un super ordinateur .Est il, à titre d’exemple, sensé, logique et imaginable de ’’balancer’’ tous les temps simples de l’indicatif en deux leçons ? Non, assurément, non !
Aucun pédagogue, aucun Homme possédant son alphabet, ne croirait cela.
Alors, de grâce, Monsieur, laissez –nous dans notre erreur. (Le fait de parler français est un signe de ‘’civilisation’’) – j’ignore le sens que vous donnez à ce terme-.
Allez, sans rancunes.
p.s.
je vous présente mes excuses ,si je vous ai égratigné.


Je vois que vous avez pris beaucoup du temps pour préparer votre allocution que je qualifie d'un discours dépassé, répétitif et usé.
On entendait ce tam- tam depuis que l'Algérie a renoncé à la langue française en tant que première langue du pays et a prôné pour un autre choix qui concrétise une volonté d'un peuple celui de voir sa langue devenir maître à bord tout en s'ouvrant vers d'autres cultures et civilisations,sans nier bien sur l'héritage colonial considéré par Kateb comme butin de guerre devenu à raison ou à tort un argument qu'on rétorque à chaque fois qu'on mette en cause l'utilité d'un tel butin dont l'usage n'est que fantaisiste , vu que les données au niveau mondial ont changé.

Et les algériens d'aujourd'hui ne comprennent pas pourquoi autant d'obstination de la part d'une minorité qui veut dicter sa volonté à tout un peuple en continuant à considérer que le français est la langue seconde du pays, alors que la réalité en est une autre.Ils font du tort à leur progéniture et en premier lieu à la langue qu'ils défendent.Et pour comprendre cette situation, il n' y a qu'à regarder nos manuels et nos programmes.On prend nos enfants pour des français ayant déjà des connaissances qui sont appelés juste à être rajustées et dévellopées.Dès la deuxième année d'apprentissage, l'enfant en dépit du volume horaire attribué à cette langue, peut lire, écrire , reconnaître un poème, un texte narratif, rédiger même une carte d'invitation et pourquoi pas une lettre de remerciement. A la troisième année, l'élève décrit un métier, il présente un artisan, il fait des interviews et il argumente même en parlant des moyens de transports, et ce n'est pas terminé, à l'examen, il peut encore vous étonner, pour montrer au monde entier combien il est français, il lit et comprend un texte qui traite l'environnement, pourquoi pas une lettre qu'on adresse à une école.
En dépit du désastre , tous les moyens sont bons pour dire au monde entier, voilà nous sommes des francophones. Mais, quelle connerie ! A quel prix ? Je me rappelle moi issu de l'école primaire d'antan, j'ai appris comme tous les algériens au CEM l'anglais en deux ans avec Andy in Algéria, Omar in England. Dans ces deux manuels, on a jamais pris les algériens pour des anglophones ou bien pour des anglosaxons,mais avec des petits dialogues, on m'a fait aimé la langue.
Alors, commençons par reconnaître d'abord que le français n'est qu'une langue étrangère qui n'a aucun prolongement social que l'élève ne découvre qu'à l'école.
Agissons en conséquences et confectionner des programmes abordables faciles. Et de la, on peut vraiment espérer à des résultats meilleurs.
Mais moi , je suis toujours convaincu et c'est mon opinion, c'est juste des efforts en vain que nous sommes entrain de fournir. il vaut mieux apprendre une langue qui me servira dans l'avenir que de dépenser argent et matière grise pour juste dire que je suis francophone fidèle au butin de guerre si cher à des compatriotes fantaisistes qui ne savent pas faire la différence entre désir et intérêt.
Au plaisir de vous lire Monsieur.

on connait très bien la suite de ce débat stéril
----------
le français langue étrangère -------l'arabe est aussi langue étrangère
si vous obstinez pour l'arabisation -------nous obstinons pour le français
------------
je suis arabe ----------je suis kabyle
je n'aime pas le français parceque je suis arabe
j'aime le français parceque je suis kabyle
------------
et après 40 ans de guerre linguistique et dans les deux camps les seuls victimes étaient toujours nos enfants
------------------------
solution
enseigner le français dans les régions ou il est demandé
et le remplacer carrément par l'anglais dans le reste du pays
------------------------
sans ça..... ce débat ne finira jamais

Vous vous trompez monsieur !

Le débat tel que vous venez de le situer ne me convient pas.
Crier une nouvelle Belgique en Algérie n'est pas mon souhait, le conflit entre wallons et flamands ne m'impressionne guère.

Je suis berbère et fier de l'être, je parle kabyle autant que vous, j'ai vécu dans un village où l'on considère que "Arabe" veut dire tout simplement "musulman" jusqu'à l'arrivée de Baâthisme qui a tout fait basculer.

Depuis que le débat sur l'identité naionale est ouvert, on n'a pas cessé de traiter l'arabophone de colonisateur (venu de la péninsule arabe) et le berberophone de collaborateur qui complote avec l'ennemi français pour diviser le pays. D'un côté comme de l'autre, on se trompe de l'ennemi.On s'en prend à l'islam comme étant source de nos malheurs à cause de la langue arabe et on ne ménage pas le kabyle parce que pour des raisons historiques s'est trouvé malgré lui défenseur de la langue française.
Moi, personnellement , je n'y adhère pas. Je suis un pragmatique, je tiens beaucoup aux trois composantes de notre identité nationale tout en optant pour un autre choix celui de faire de l'anglais la première langue étrangère en Algérie.

Cette fois, cher Monsieur, je n’ai pas eu le temps de préparer mon allocution, comme vous dites. Mais, par contre, j’ai compris une chose, à travers votre écrit, qui ressemble, à s y méprendre, aux discours et aux écrits, d’une époque, qui a fait de nous des ‘’ citoyens ‘’ sans consistance, sans repères, soumis à un Orient, qui nous reproche notre attachement à la langue française, oubliant, Lui, qu’il n’est que le valet servile de la sphère d’influence anglosaxone.
Vous avez, Monsieur, l’outrecuidance de parler d’un soit disant choix, qui concrétise la volonté d’un peuple à recouvrer sa personnalité, sa culture et tutti quanti… Vous êtes vraiment sérieux ? Que faites-vous de ces 25 % d’Algériens, dont je fais partie, et qui ne sont pas arabes ?
Leur – a –t –on demandé leur avis ? A –t-on organisé un quelconque référendum ?

Vous pensez sincèrement, que le fait d’avoir opter pour l’arabe comme nationale à été une décision juste, sensée et équitable ? Vous êtes, je vous l’assure, le seul à penser cela, mis à part ceux qui tiennent ce genre propos pour des raisons d’intérêts bassement matériels et accessoirement idéologiques. Car, et c’est un secret de polichinelle, toute la bourgeoisie ‘’algérienne ‘’, sans oublier la nomenklatura, qui préside au destinée de la pauvre Algérie se font un point d’honneur à ce que leur progéniture parlent français.
N’a-t-on pas vu un Inspecteur général d’arabe, aux premières années de la fameuse et fumeuse entreprise d’Arabisation – aberration – s’en prendre physiquement au Directeur d’un collège, parce que ce dernier ( le Directeur du collège) a cru bien faire en mettant le fils de ‘’Monsieur’’ dans la classe pilote arabisée ?
‘’Cette majorité d’Algériens’’, qui – je vous cite- ne comprend pas l’obstination d’une minorité à vouloir dicter sa volonté au ’’peuple algérien’’ (Avez –vous réalisé un sondage ?) a donc, selon vous, volontairement choisi l’arabe comme langue de travail et d’enseignement tout en sachant pertinemment qu’il s’agit d’une langue morte ou plutôt d’une langue liturgique dont le seul rôle se limite à la pratique religieuse ? (Les temps où l’arabe était une langue véhiculaire des sciences et des arts sont bel et bien révolus)

Si tel est le cas, si cette’’ majorité’’ a vraiment fait ce choix suicidaire, car ce n’est pas, comme je l’ai dit précédemment, avec une langue morte qu’on peut accéder au rang de nation digne de ce nom, nous nous inclinons devant sa volonté, mais qu’elle ait l’honnêteté intellectuelle et morale de respecter notre choix quel qu’il soit ; nous sommes majeurs et vaccinés.

Vous dites, à la fois, une chose et son contraire. Selon vote brillante analyse, Monsieur, enseigner le français est une perte d’argent et de temps et de je ne sais quoi, mais qu’enseigner l’arabe serait une panacée à notre sous-développement, à notre indigence culturelle et économique et ferait de nous des génies.

Pourquoi vous refusez-vous à reconnaître l’évidence ? A savoir que l’échec de l’enseignement du français ,et partant ,de tout le système éducatif ,est dû ,non pas à notre incapacité congénitale à être performants ,mais à l’arabisation ,qui a produit des analphabètes trilingues ?
Sans vous rendre compte, peut-être, vous prêchez l’exact contraire de cet idéal que vous avez l’air de défendre avec beaucoup de conviction, à savoir le libre choix pour tout un chacun.
Vous reprochez à cette ‘’minorité’’ de vouloir imposer ??? le français au reste des Algériens, et en même temps vous faites exactement la même chose.
A bon entendeur salut !

je te filicite pour votre fanchise
et je comprends votre point de vue
mais le français en Algérie dépasse énormémnt l'école ..parler de cette langue nous mène toujours et malgrè nous - à vrai ou à tort - à toucher de loin ou de près à l'identité et à la religion des Algériens et là.... faut etre prudent plus que pragmatique
-----------
régionaliser les langues peut résoudre beucoup de problèmes en Algérie
le français première langue étrangère au nord
l'anglais première langue étrangère au centre et au sud
l'arabe et le berbère langue première au choix (selon les régions)
et chacun façonne son enfant comme il veut loin de la haine et des complots

Et bien, monsieur, à vous lire, j'en déduis et je le dis avec amertume, vous n'avez rien compris de ce que je viens d'écrire à l'instant.

Nous n'avons pas la même conception de ce que peut être l'Algérie de demain, nos idées divergent sur le choix du projet de société au point que vous considérez l'arabe (composante de notre identité nationale)et le français sur le même pied d'égalité .

Alors, monsieur, excusez-moi je me trouve dans l'obligation de me retirer d'un débat qui ne m'honore point car je ne suis pas ici pour cautionner de pareilles idées.

Merci.

utiliser le mot arabisation pour justifier l'echec total de l'enseignement du Français en Algérie fait croire :que les Algériens sont tous d'origine française et l'enfant Algérien est Français de nature
on dit cet enfant ne maitrise pas le Français parce qu'il est arabisé le pauvre ......seulemnt s'il s'agit d'un enfant Français !!!!!!sinon c'est complètement ridicule !!!

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3068 autres membres