Doc Programme 3eAP

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MINISTERE DE L’ EDUCATION NATIONALE

 

COMMISSION NATIONALE DES PROGRAMMES

 

Groupe Disciplinaire de Français

Programme de Français

 

3e AP

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avril 2007

SOMMAIRE

 

Pages

1- Finalités et buts de l’enseignement du français

 

2- Objectifs de l’enseignement du français au primaire

 

2.1- Valeurs et compétences transversales 2.2- Profil d’entrée 2.3- Profil de sortie

 

3- Choix méthodologiques pour le cycle primaire

 

3.1- Approche par les compétences

3.2- Démarche pédagogique 3.2.1- Principes théoriques 3.2.2- Principes méthodologiques 3.2.3- La pédagogie de l’intégration 3.3- Implications didactiques
 

4- Compétences disciplinaires de fin de 3e Année Primaire

4.1- A l’oral /compréhension (écouter) 4.2- A l’oral /expression (parler) 4.3- A l’écrit /compréhension (lire) 4.4- A l’écrit /expression (écrire) 5- Objectifs d’apprentissage/Activités et situations d’intégration 5.1- A l’oral /compréhension (écouter) 5.2- A l’oral /expression (parler) 5.3- A l’écrit /compréhension (lire) 5.4- A l’écrit /expression (écrire)
 

6- Contenus

6.3.1- La progression phonologique 6.3.2- Le code graphique 6.3.3- Le vocabulaire 6.3.4- La grammaire 6.4- Volume horaire et répartition 6.5- Supports et thèmes
6.1- A l’oral 6.2- A l’écrit 6.3- Apprentissages linguistiques
   
 

7

7.1- A l’oral /compréhension (écouter) 7.2- A l’oral /expression (parler) 7.3- A l’écrit /compréhension (lire) 7.4- A l’écrit /expression (écrire)
- Evaluation certificative des compétences de fin d'année
 

8- Propositions de projets

 

1- FINALITES ET BUTS DE L’ENSEIGNEMENT DU FRANÇAIS

 

Ordres

Compétences transversales

Communicationnel

Participer à un échange.

 

Prêter attention à la parole de l’autre.

Intellectuel

Trier de la documentation selon un critère.

 

Résoudre des problèmes.

 

Exercer des choix motivés.

Méthodologique

Se doter d’une méthode de travail efficace.

 

Rechercher de l’information dans un document.

Socio-affectif.

Appliquer vis-à-vis des autres des principes de vie collective (l’écoute, l’entraide, l’initiative).

 

S’engager dans les activités de groupe.

 

Structurer son identité.

 

 

2.2-Profil d’entrée :

 

 

 

 

 

A l’oral

- L’élève sera capable de :

- maîtriser les phonèmes de la langue,

- prononcer correctement les phonèmes de la langue,

- retrouver le contexte situationnel d’un événement (où ? quand ?),

- identifier les éléments d’une situation de communication simple : Qui parle ? A qui ? De quoi ? Pour quoi faire ?,

- produire des énoncés en respectant le schéma intonatif (poser une question, donner un ordre, exprimer un affect),

- produire un énoncé par rapport à une situation de communication,

- répondre à une question posée concernant son vécu,

- rapporter des faits simples de la vie quotidienne à l’aide du vocabulaire appris,

- écouter la parole de l’autre,La pédagogie de l’intégration repose sur le principe de l’alternance entre situations d’enseignement/apprentissage et situations d’intégration.

En classe, l’exploitation de situations d’intégration aura lieu à la fin d’une séquence d’apprentissage réunissant plusieurs objectifs ou à la fin du projet. Les apprenants sont confrontés à des situations appartenant à la famille des situations rencontrées leur permettant ainsi d’intégrer (non de juxtaposer) des acquis réalisés antérieurement. A l’écrit : La délimitation du champ disciplinaire : COMPETENCES DE FIN DE 3e ANNEE PRIMAIRE

Les compétences de fin d’année retenues dans le programme couvrent les quatre champs: oral/réception, oral/production, écrit/réception et écrit/production. Elles se démultiplient en composantes qui se traduisent en objectifs d’apprentissage. L’enseignement / apprentissage de l’oral et de l’écrit est mené de façon convergente.

 

Compétence de fin d’année

 

Composantes de la compétence

Construire le sens d’un message oral en réception.

Maîtriser le système phonologique.

 

S’approprier le système prosodique.

 

Connaître les actes de parole.

 

Donner du sens à un message oral.

 

 

4.2- A l’oral /expression (parler)

 

 

Compétence de fin d’année

 

Composantes de la compétence

 

Réaliser des actes de parole pertinents dans une situation d’échange.

Dire pour s’approprier la langue.

 

Parler de soi.

 

Prendre sa place dans un échange.

 

4.3- A l’écrit /compréhension (lire)

 

Compétence de fin d’année

Composantes de la compétence

Lire et comprendre un texte d’une trentaine de mots.

Maîtriser le système graphique du français.

 

Séquentialiser la chaîne écrite.

 

Construire du sens.

 

Lire à haute voix.

 

 

4.4- A l’écrit /expression (écrire)

 

Compétence de fin d’année

 

Composantes de la compétence

En réponse à une consigne, produire un énoncé mettant en œuvre deux actes de parole.

Connaître les aspects grapho-moteurs du français.

 

Activer la correspondance phonie/graphie.

 

Ecrire pour répondre à une consigne d’écriture.

 

 

5- OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE/ACTIVITES ET SITUATIONS

D’INTEGRATION

Construire le sens d’un message oral en réception.

 

 

Composantes de la compétence

Objectifs d’apprentissage

Activités

Maîtriser le système phonologique.

Discriminer les phonèmes de la langue.

-Ecoute de mots pour repérer un phonème en initiale, en médiane ou en finale. - Ecoute d’un énoncé pour discriminer des phonèmes.

 

Discriminer des unités de sens.

- Ecoute d’un texte oral pour retrouver des unités de sens (mots usuels, mots outils). - Ecoute d’un texte oral pour retrouver des mots connus. - Ecoute d’un texte oral pour retrouver des noms propres.

S’approprier le système prosodique.

Distinguer les différentes intonations.

- Ecoute d’un message pour en identifier l’intonation (un ordre, une question, une affirmation…).

 

Repérer les rythmes de la chaîne parlée.

- Ecoute d’une phrase pour retrouver les pauses. - Ecoute d’un texte oral pour retrouver des répétitions.

Connaître les actes de parole.

Identifier les actes de parole.

- Ecoute d’un énoncé pour retrouver des actes de parole. - Ecoute d’un dialogue pour retrouver les répliques des personnages.

 

Mémoriser le lexique relatif aux actes de parole.

- Mémorisation de comptines pour les dire. - Ecoute d’une consigne afin d’exécuter une tâche.

Donner du sens au message oral.

Identifier les interlocuteurs et leur statut.

- Ecoute d’un dialogue pour retrouver les interlocuteurs. - Ecoute d’un texte oral pour retrouver les personnages.

 

Identifier le thème général.

- Ecoute d’une histoire pour retrouver le thème général. - Ecoute d’un texte oral pour retrouver les différentes formes de reprise d’un nom. - Ecoute d’un texte oral pour comprendre les propos échangés.

 

Retrouver le cadre spatio-temporel.

- Ecoute d’un texte oral pour repérer le lieu où se déroule l’action. - Ecoute d’un texte oral pour retrouver les différents moments (passé, présent, futur).

 

Déduire un sentiment, une émotion à partir d’une intonation.

- Ecoute d’un texte oral pour repérer des onomatopées et des interjections.

 

Interpréter le non- verbal.

- Interprétation d’une mimique, d’un geste.

Proposition de situation d’intégration :

Ecoute le bulletin météo présenté par l’enseignant(e) et choisis parmi les dessins suivants les vêtements qui conviennent pour la journée de demain. - Afin d’informer la classe voisine, complète la carte météo avec les symboles donnés (nuages, pluie, vent, températures) pour marquer : - le temps qu’il fera sur le nord du pays, - la température dans la capitale, - la direction du vent dans le sud du pays.

 

 

 

 

5.2- A l’oral /expression (parler)

 

Compétence de fin d’année:

Réaliser des actes de parole pertinents dans une situation d’échange.

 

 

Composantes de la compétence

Objectifs d’apprentissage

Activités

Dire pour s’approprier la langue.

Reproduire un énoncé de façon intelligible.

- Répétition de phonèmes en contexte (énoncés, paires minimales…). - Répétition d’un message en articulant correctement.

 

Produire un énoncé en respectant le schéma intonatif.

- Reproduction de la prosodie des comptines en les récitant. - Production d’un même énoncé avec des intonations différentes (colère, joie, surprise..)

 

Associer le verbal et le non verbal dans une situation d’élocution.

- Récitation d’une comptine, dans différents endroits de la classe (au tableau, au fond de la classe…). - Production d’énoncés pour s’adresser à une personne, à plusieurs personnes.

 

Restituer un message.

- Restitution d’un message mémorisé. - Reconstitution avec ses propres mots d’un énoncé, d’un texte écouté.

Parler de soi.

Se présenter, présenter son environnement (famille, école, loisirs…).

- Production d’actes de parole en situation.

 

Se situer dans le temps et dans l’espace.

- Emploi d’adverbes de temps et de lieu en contexte. - Production d’actes de parole en situation.

 

Exprimer des sentiments, des préférences, des goûts.

- Production d’actes de parole en situation (ex: donner son avis sur une histoire écoutée). - Explication d’un choix. - Récit d’un événement vécu.

Prendre sa place dans un échange.

Répondre à une sollicitation par le verbal et/ou le non verbal.

- Réponse à une question. - Réponse à une mimique, un geste… - Caractérisation d’un personnage, d’un objet. - Comparaison de deux personnages, deux objets. - Production d’une histoire à partir d’images. - Production de la fin d’une histoire écoutée. - Récit de faits, d’événements.

 

Formuler une question simple.

- - Formulation de questions pour obtenir de l’information.

Proposition de situation d’intégration :

C’est la visite médicale à l’école. Le médecin scolaire examine les élèves. Ton tour arrive. Tu te présentes à lui. Tu lui dis si tu as déjà été malade. Dis-lui si tu as fait des vaccins (donne le nombre de vaccins). Aide-toi de ton carnet de vaccination pour répondre à ses questions.

 

 

 

 

 

5.3- A l’écrit /compréhension (lire)

 

Compétence de fin d’année:

Lire et comprendre un texte d’une trentaine de mots.

 

 

 

Composantes de la compétence

Objectifs d’apprentissage

Activités

Maîtriser le système graphique du français.

Connaître la présentation du texte.

- Identification d’un mot à partir de sa silhouette. - Identification des mots dans un texte (en les soulignant). - Reproduction de la silhouette d’un texte.

 

Identifier les graphèmes de la langue.

- Reconnaissance des différents graphèmes correspondants à un phonème. - Reconnaissance des différentes graphies d’un même mot (cursive, script, lettres capitales).

 

Etablir la correspondance graphie /phonie.

- Repérage du graphème correspondant à un phonème dans des mots. - Remise en ordre des syllabes pour retrouver un mot connu.

Séquentialiser la chaîne écrite.

Connaître les signes de ponctuation qui déterminent l’unité phrase.

- Identification de la ponctuation dans un énoncé. - Repérage du nombre de phrases dans un texte en s’aidant des signes de ponctuation (le point, le point d’interrogation, le point d’exclamation). -Repérage des répliques des personnages dans un dialogue en s’aidant des tirets.

 

Connaître les signes de ponctuation utilisés à l’intérieur d’une phrase.

- Repérage des pauses dans une phrase. - Repérage des éléments qui permettent d’énumérer (virgule, tiret). - Découpage d’une phrase en mots ou groupes de mots.

Construire du sens.

Bâtir des hypothèses de lecture en s’appuyant sur la silhouette des textes.

- Identification du titre, du nom de l’auteur. - Différenciation sur le plan de la forme des types de supports (comptine, dialogue...). - Identification des paragraphes dans un court texte.

 

Utiliser les illustrations pour retrouver des éléments du texte (lieu, thème, personnages…).

- Appariement d’un mot ou d’une phrase à une image. - Identification des personnages dans un texte à partir de l’illustration. - Identification du cadre spatio-temporel dans un récit à partir de l’illustration.

 

Identifier le thème général en s’appuyant sur les mots connus et les mots outils.

- Identification des mots connus. - Explication d’un mot nouveau par le contexte. - Identification du thème d’un texte (qui parle ? de quoi ?de qui ?).

Lire à haute voix.

Réaliser une bonne prononciation/articulation.

- Lecture à haute voix pour réaliser le phonème correspondant à un graphème.

 

Réaliser une bonne prosodie (rythme, pause, intonation…).

- Lecture à haute voix pour marquer la prosodie en respectant les signes de ponctuation. - Lecture de manière expressive d’un dialogue, d’une comptine...

 

Assurer la qualité sonore nécessaire pendant la lecture.

- Lecture à haute voix en adaptant son débit, son volume de voix à l’auditoire.

Proposition de situation d’intégration :

Une forte pluie a endommagé la cour de ton école. Tu dois aviser tes camarades que vous ne pouvez pas sortir en récréation pour jouer. Pour cela, il faudra leur lire le message que la directrice t’a remis. Malheureusement ce message est à moitié effacé par la pluie ! - Reconstitue le message à l’aide des mots sélectionnés dans la liste donnée. - N’oublie pas de rétablir la ponctuation. - Lis le message à haute voix.

 

 

 

 

5.4- A l’écrit /expression (écrire)

 

Compétence de fin d’année:

 

En réponse à une consigne, produire un énoncé mettant en œuvre deux actes de parole.

 

Composantes de la compétence

Objectifs d’apprentissage

Activités

Maîtriser les aspects grapho-moteurs du français.

Reproduire des lettres en respectant les normes d’écriture : forme des lettres, proportions, sens du traçage ordre des étapes de réalisation.

- Copie des lettres en respectant leur tracé. - Copie des mots en respectant les interlignes. - Ecriture de lettres, de mots sur différents supports : tableau, cahier, ardoise…

 

Reproduire les différentes graphies.

-Transcription des lettres minuscules en majuscules. - Transcription des lettres majuscules en minuscules. - Transcription de la script en cursive d'un mot, d'une phrase.

Activer la correspondance phonie/graphie.

Associer à un même phonème différents graphèmes.

- Ecriture, sous la dictée, des mots appris. - Identification des différentes graphies d’un même phonème (en les soulignant).

 

Utiliser la ponctuation.

- Ponctuation d’une phrase à partir de l’écoute. - Rétablissement des majuscules dans un texte.

Ecrire pour répondre à une consigne d’écriture.

Copier des mots, des phrases, un énoncé.

- Copie de mots, de phrases, de noms propres avec une majuscule. - Copie de mots par ordre alphabétique.

 

Utiliser des ressources linguistiques pour écrire.

- Classement des noms en fonction du genre à l’aide des déterminants. - Classement des noms en fonction du nombre à l’aide des déterminants. - Remplacement d’un groupe nominal par un pronom (il, elle, ils, elles). - Accord d’un nom avec le déterminant qui convient en genre (le/la, un/une). - Accord d’un nom avec le déterminant qui convient en nombre (le/les, un/des, la/les, une/des). - Segmentation d’une phrase (mots attachés). - Remise en ordre des mots d’une phrase pour rétablir le sens. - Complétion d’une phrase par un mot, un chiffre (en lettres).

 

Produire des énoncés pour se présenter, demander, raconter, décrire…

- Production d’une phrase en réponse à une question. - Complétion d’un dialogue par une réplique. - Production des variantes d’un acte de parole. -Production de deux phrases sur un thème donné.

Proposition de situation d’intégration :

Ta classe veut offrir un recueil de comptines à la classe préscolaire de l’école. L’enseignant(e) vous propose des comptines incomplètes. Comme tes camarades, tu en reçois une que tu dois compléter puis recopier sur une fiche. Pour réaliser ce travail: - Choisis des mots dans « la boîte à outils». - Respecte la rime à la fin des vers. -Ecris les majuscules en début de chaque vers en couleur.

 

Les activités proposées dans les tableaux des pages précédentes visent à atteindre les objectifs qui doivent couvrir les niveaux taxonomiques de la connaissance, de la compréhension, de l’application et de l’analyse. Ces activités ont pour but d’assurer la compréhension et l’utilisation de la langue. Elles permettent à l’élève de maîtriser progressivement des compétences de locuteur (à l’oral en réception/production), des compétences de lecteur (à l’écrit en réception) et de scripteur (à l’écrit en production). Il développera ses compétences par le biais d’activités variées, utiles et évaluables:

variées:

utiles :

évaluables :

 

 

6 - CONTENUS

La 3e AP constitue la première année d’enseignement/apprentissage de la langue étrangère1. A ce stade des apprentissages, l’enseignement concernera essentiellement la construction de la langue, sur les axes phonologique, morphographique et morphosyntaxique à des fins de communication. Durant cette année, l’élève construira conjointement ses apprentissages à l’oral et à l’écrit.

Le programme de 3e AP vise:

la mise en place d’un stock lexical structuré,

la maîtrise de faits de langue fondamentaux,

l’acquisition d’un savoir lire (par l’articulation du code et du sens),

l’acquisition d’un savoir écrire (geste grapho-moteur, latéralité et production de courts écrits).

 

6.1- A l’oral,

C’est autour des actes de parole suivants que l’enseignant(e) assurera les apprentissages linguistiques : saluer/ prendre congé, se présenter/présenter, demander/donner des informations, accepter/refuser, affirmer/nier, interroger/répondre, exprimer une préférence, donner un ordre.

 

l’élève apprendra principalement les phonèmes intégrés dans des mots et des énoncés complets.
les tâches correspondant à ces activités doivent être évaluées à l’oral et à l’écrit par des grilles d’évaluation adéquates qui permettent de mesurer le degré d’atteinte des objectifs. L’enseignant met ensuite en place un dispositif de remédiation qui permet de réguler les apprentissages.
les activités sont choisies en fonction des objectifs d’apprentissage à atteindre. Elles permettent la mise en place des apprentissages de façon progressive. Il convient d’organiser les activités d’oral, de lecture et d’écriture de façon convergente dans le souci permanent de donner du sens aux apprentissages. Plus la consigne est précise, plus l’élève a des chances de réussir l’activité.
le déroulement d’un projet doit donner lieu à une série d’activités organisées à l’oral, en lecture et à l’écrit. Des pratiques de classe diversifiées s’imposent car la démarche pédagogique retenue dans le programme s’appuie sur des moments d’observation, d’analyse, de manipulation et d’évaluation. A ces différentes phases de l’apprentissage correspondent des types d’activités : des activités de compréhension orale et écrite, des activités de production orale et écrite et des activités portant sur le fonctionnement de la langue.
L’oral va s’organiser autour d’actes de paroles sélectionnés dans le programme.

 

Actes de parole

Réalisations linguistiques possibles

Saluer Prendre congé

Salut ! Bonjour ! Bonsoir ! Au revoir ! A demain ! A bientôt !

Se présenter Présenter

Je m’appelle… Je suis… J’ai… Mon prénom est… Mon nom est… Voici… C’est…

Demander Donner des informations

Montre -moi le nord. Donne- moi un crayon. Mon père est facteur.

Accepter Refuser

Oui ! d’accord… Non! Non merci! Ce n’est pas possible.

Affirmer Nier

Je suis sûr de… Sûrement ! Non ! il n’est pas là. Il n’a pas froid.

Interroger Répondre

Quel est ton prénom ? Qui c’est ? Qui est-ce ? Qu’est-ce que c’est ? Qu’est-ce que tu fais ? Quel âge as-tu ? Tu as quel âge ? Quelle heure est-il ? Quel temps il fait ? Où habites-tu ? Quand viendras-tu ? Je travaille, j’écris…

Exprimer une préférence

J’aime… Je n’aime pas… Je préfère…

Donner un ordre

Il faut+ infinitif. Il ne faut pas+ infinitif. Ne ... pas

 

 

Ces actes de parole seront déclinés sous plusieurs formes.

Exemple : demander = demander l’heure, demander le temps qu’il fait, demander

son chemin, demander un renseignement… Le vocabulaire, acquis en contexte,

enrichira le stock lexical de l’élève.

Parler c’est communiquer. C’est donc en situation de communication que l’élève va progressivement apprendre à parler. L’élève doit être capable d’identifier des éléments de la langue parlée. C’est par la reproduction de phonèmes, de syllabes, de mots dans des activités d’articulation qu’il parviendra à s’exprimer de manière compréhensible et audible. par ordre deÞ] pain / [bﻉÞ] bain difficulté croissante dans le cadre de la progression phonologique ci-après (chaque phonème est accompagné d’exemples),

 

Les énoncés doivent être simples et précis. L’élève va se constituer peu à peu un stock lexical qu’il réutilisera dans diverses situations de communication.

C’est de façon implicite qu’il va intégrer les modes de fonctionnement de la langue qu’il appliquera au fur et à mesure de ses apprentissages. La prise de parole sera favorisée et soutenue par des activités adéquates de : mémorisation, de répétition, de reformulation et d’expression.

La mise en place des apprentissages se fera dans le cadre des activités de classe prévues en compréhension et en expression orale. Ces activités préparent à la lecture et à la production écrite.

 

6.2- A l’écrit,

-En lecture (de la graphie à la phonie):

La question pour l’élève est : « comment prononcer ce que je vois ? ».

Cette démarche repose sur un travail de mise en relation graphèmes/phonèmes,

de construction du sens et d’oralisation. Le point de départ de l’enseignement /apprentissage de la lecture est le texte.

Partant du principe que l’acte de lire est la production d’interactions entre des processus descendants (identifier ou assembler des lettres ou des phonèmes, reconnaître des formes écrites hors contexte…) et des processus ascendants (raisonner, formuler des hypothèses, mobiliser ses connaissances, utiliser le contexte…), la démarche retenue s’appuie sur des stratégies convergentes basées sur la prise de sens et la connaissance du code.

Apprendre à lire, c’est mener de front l’apprentissage du code et l’accès au sens. Cela suppose de pouvoir gérer simultanément des opérations dont les procédures peuvent être automatisées (montage des syllabes…) et d’autres opérations plus complexes qui exigent la prise et le traitement de l’information.

Les apprentissages premiers sont mis en place par le biais de la combinatoire, autour des correspondances graphie/phonie régulières. L’approche est essentiellement pragmatique pour arriver à une lecture qui ne soit pas mécanique, mais qui saisisse les unités de sens, qui s’appuie sur chacune des articulations : la lettre, la syllabe, la relation graphème/phonème (signaler à l’apprenant de 3e AP quelques correspondances complexes comme o, au, eau = [O]). La démarche est donc fondée sur un va et vient constant entre le global et la combinatoire.

-En écriture (de la phonie à la graphie):

La question pour l’élève est : « comment écrire ce que j’entends ou ce que je dis ? ». Cette démarche mettra en œuvre des processus de segmentation de la chaîne parlée, de discrimination auditive, de transcription des phonèmes en graphèmes et enfin de choix de ponctuation pour traduire l’intonation.

La lecture et l’écriture sont reliées. Leur apprentissage constamment lié permet aux apprenants de construire progressivement le système d’écriture de la langue française. L’acte d’écrire sera réalisé par une série d’activités dont le choix se fera en fonction des objectifs visés : l’élève doit employer correctement les règles du code graphique (forme des lettres, interlignage, forme des mots, agencement des mots dans la phrase) et celles de la production écrite (présentation, adéquation à la consigne).

 

6.3- Apprentissages linguistiques :

 

Cette partie présente les moyens linguistiques de communication à faire acquérir. Il ne s’agit pas là d’une progression imposée (excepté pour la progression phonologique) mais l’enseignant(e) abordera les points à enseigner, au fur et à mesure des besoins de ses élèves et par rapport à des situations d’enseignement/apprentissage dans le cadre du projet.

Les notions retenues feront l’objet d’un apprentissage implicite. Cela signifie que l’enseignant(e) fera manipuler la langue et les faits de langue sans forcément les décrire. Il s’attachera à faire respecter la norme grammaticale de la langue française. Les diverses manipulations, surtout à l’oral, procèdent par mémorisation, répétition, commutation, substitution, systématisation et réemploi. Les activités de construction de la langue permettront la réalisation des actes de paroles retenus pour la 3e AP à l’oral et à l’écrit.

Ces apprentissages linguistiques sont organisés en quatre grands domaines :

La progression phonologique

Le code graphique

Le lexique

La grammaire

 

6.3.1- La progression phonologique :

Il s’agit pour l’élève d’apprendre et d’intégrer progressivement le système phonologique de la langue française. Pour l’apprenant en phase d’initiation, l’apprentissage des phonèmes se fera :

dans une approche contrastive avec la langue arabe pour dégager les phonèmes communs et les phonèmes différents en vue d’un transfert,

Exemple : [pﻉ

Ces paires minimales sont présentées par opposition phonologique pour une meilleure discrimination,

par apprentissage conjoint

par le développement

d’une « conscience phonologique » chez l’élève, la langue orale et la langue écrite n’étant pas parallèles. L’apprentissage de certains phonèmes dits « difficiles » se poursuivra jusqu’en 4e AP.
des consonnes et des voyelles car les voyelles sont nécessaires à la prononciation des consonnes et à la fabrication du sens.

Progression dans l’apprentissage des phonèmes :

Le système phonologique français comprend 36 phonèmes : 17 consonnes, 16 voyelles et 3 semi voyelles.

 

[a] : avoir-- plat-- patte -- Paris-- caméra

[m] : M

[n] : N

elissa- ami- Mériem assima - dinar- banane

[i] : il - vie - Mimi - stylo

[t] :

[d] :

[l] : Lila - sol - large- molle - table

[r

table - tête - fillette - net dame- radis - radar - camarade
] : robe - terre - partir

[o] : olive- mot- auto- beau père - soupe - appeler - porte

[p] :

[b] :

[

[y] : une - rue - vêtu farine- neuf- photo - éléphant

[f] :

[v] : v

[e] : élève - bébé -blé - bonnet -boucher- nez

[u] : ourson - roue -tout- bijou

[w] : oui - Louisa - bte

[s] : Salima- celle- ça - trousse - penser

[z] : zoo- zozoter -rose- maison

[ã] : enfant-vent- maman-tempête

[õ] : rond- mont- son-ombre- tontonarine - carré - école- sac- quel - coq are- bague- zigzag- tag

[

[

[

[

 

[k] : K

 

·

par opposition de paires minimales

ce qui permet à l’élève de percevoir le


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Espace de gestion